Cartes de bruit stratégiques

Contenu

Cartes de bruit stratégiques

 

Les cartes de bruit stratégiques permettent de représenter les niveaux de bruit, mais également de dénombrer la population exposée et de quantifier les nuisances afin d’élaborer des plans d’actions.

La réglementation a prévu plusieurs échéances d’élaboration des cartes de bruit stratégiques :

  • juin 2007 pour :
    • les voies routières dont le trafic annuel est supérieur à 6 millions de véhicules et les voies ferrées comptant plus de 60 000 passages de train par an
    • les aéroports ayant plus de 50 000 mouvements par an
    • les grandes agglomérations dont la population est > à 250 000 habitants
  • juin 2012 pour :
    • les voies routières dont le trafic annuel est supérieur à 3 millions de véhicules et les voies ferrées comptant plus de 30 000 passages de train par an
    • les agglomérations de plus de 100 000 habitants
  • Sur la base des mêmes seuils, une révision des cartes de bruit doit être réalisée tous les 5 ans ( 2017, 2022,…)

Les cartes de bruit sont élaborées par l’État pour les grandes infrastructures routières, autoroutières et ferroviaires et par les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) ou communes pour les grandes agglomérations.

Les cartes de bruit réalisées dans les Hautes-Pyrénées

A lire avant toute consultation de cartes :

La lecture des cartes qui vous sont proposées sur ce site impose certaines précautions.

Les cartes ont pour objectif d’évaluer la gêne occasionnée par le bruit dû aux infrastructures routières et ferroviaires.

Les modes de calcul et de représentation utilisent les indicateurs Lden et Ln, qui pondèrent le bruit réel en lui donnant une importance plus forte le soir (+5dB) et la nuit (+10dB).

Pour information :
l’indicateur Ln correspond à la période nocturne (22h-6h)
l’indicateur Lden correspond à une période des 24h

D’autre part, ces cartes se basent sur des données d’entrée parfois forfaitaires, et évaluent le bruit résultant par le calcul. Elles proposent une vision macroscopique de l’exposition au bruit. Elles ne se basent pas sur des mesures et comme toute modélisation, constituent donc une retranscription approchée de la réalité.

Par conséquent elles ne sont lisibles qu’à l’échelle de précision du 1/25000e, une lecture à une plus grande échelle (l’échelle cadastrale par exemple) ayant peu de pertinence.
La finalité de ces cartes est de permettre aux autorités compétentes de définir leurs priorités d’action, au sein des prochains plans de prévention du bruit dans l’environnement, dont l’élaboration s’étalera entre 2024 et 2028 dans le département des Hautes-Pyrénées.

Carte du bruit 4ème échéance :

Les cartes de bruit ont été produites par le Cerema (Centre d’Études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) pour les routes non concédées et par l’entreprise VINCI pour l’autoroute traversant le département, à la demande du ministère de la Transition Écologique et Solidaire, afin de satisfaire aux obligations européennes.

Les nouvelles cartes sont consultables à ce lien