Les principes de la gestion de crise en période de sécheresse

Mis à jour le 06/07/2023
La gestion de crise en période de sécheresse

En période d'étiage, un suivi des conditions hydro-climatiques est assuré par les services de l'Etat.

Lorsque les débits des cours d’eau ou les niveaux des nappes sont insuffisants pour assurer l’ensemble des usages (y compris le maintien de la vie aquatique), le préfet peut mettre en œuvre des mesures pour limiter les prélèvements d’eau dans le milieu naturel.

Des arrêtés préfectoraux particuliers fixent les niveaux de restrictions, ces décisions étant prises en concertation avec les acteurs de l’eau départementaux.

L'ensemble de ces mesures au niveau national et par bassin hydrologique est consultable sur le site dédié Propluvia du Ministère en charge du développement durable.

Pour le département des Hautes-Pyrénées, l'arrêté cadre des dispositions de mise en œuvre du « Plan de Crise du Bassin de l’Adour » sert de base à d’éventuels arrêtés de restriction selon le débit moyen journalier constaté à Aire-sur-Adour et à Estirac. Il est consultable en suivant ce lien. Toute décision est prise en concertation avec les services de l'Etat des départements à l'aval, les Landes et le Gers.

Depuis l'étiage 2018, suite à une concertation associant l'ensemble des partenaires concernés, un dispositif expérimental de gestion propre aux affluents de l'Echez est mis en œuvre. Une fois évalué et éventuellement adapté, le dispositif sera intégré à l'arrêté cadre départemental. Les principes du dispositif sont consultables ici.

Concernant le bassin de la Neste, les éventuelles mesures sont prises en concertation avec le département du Gers en application de l'arrêté interdépartemental fixant un plan de crise pour la préservation de la ressource en eau sur le bassin de la Neste et rivières de Gascogne, consultable ici.