Contenu

Vigilance Orange canicule, les bons réflexes

 

Le plan national canicule, dont la dernière révision date de 2017, est activé chaque année du 1er juin au 29 août.
Compte tenu des prévisions de Météo France, l’ensemble des services se conforment au niveau 3 du plan national canicule qui en comporte 4 (*) au total, le niveau 3 étant celui qui est corrélé avec une vigilance orange.

- Les prévisions de Météo-France
L’épisode qui va toucher le département des Hautes-Pyrénées sera bref, principalement axé sur les journées de lundi, mardi et mercredi.
- le lundi 22 juillet : 35° sur le Nord du département et 33° sur Tarbes et le reste du département
- le mardi 23 juillet : le matin au lever du jour, 19° à 20° sur le Nord du département et 23° sur Tarbes et le reste du département. La journée, 40° sur le Nord du département et 38° à 39°sur Tarbes et le reste du département.
Un coup de vent de 60km/h est prévu pour la nuit de mardi à mercredi sur la partie Nord du département.
- le mercredi 24 juillet : le matin au lever du jour, 18° à 20° sur le département. La journée, 35° sur le nord du département et pourra atteindre 39° sur Tarbes et 35°C à Lourdes et le reste du département.
Les températures resteront élevées pendant la nuit de mercredi à jeudi (25° C à Tarbes)
- le jeudi 25 juillet : le thermomètre pourra atteindre 39°C à Tarbes avant d’atteindre un niveau plus supportable dans la nuit (18°C).

La préfecture a fait une information auprès des maires pour les sensibiliser sur la mise en place de la vigilance Orange Canicule et les mesures de prévention adaptées à mettre en œuvre

- Les mesures en cours selon les principaux services

  • L’agence régionale de santé (ARS)

Un courrier d’information a été envoyé à l’ensemble des acteurs suivis par ce service dès le 1er juin, avec un point d’attention particulier sur les établissements dits "sensibles".
L’ensemble des établissements médicaux sociaux disposent de pièces rafraîchies. Seuls 3 établissements n’en sont pas dotés car les bâtiments d’accueil permettent de maintenir une température fraîche même pendant des périodes de forte chaleur. Une surveillance plus spécifique est néanmoins mise en place dans ces établissements.
Les plans bleus de ces établissements ont tous été révisés afin d’être à jour.
La permanence des soins est assurée pour la garde ambulancière et pour les services d’urgence qui sont assignés en cas de grève .
Un point d’attention auprès des services d’urgence qui sont assignés et qui sont pour autant habitués au traitement de ces épisodes.
La permanence des soins est assurée sans difficultés, il en va de même pour la garde ambulancière.

  • La direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP)

Le suivi des personnes vulnérables est assuré par le service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) (accueils de jours facilités avec ouverture spécifique et mobilisation de places dédiées).
Les Maraudes de la Croix Rouge signaleront les cas de personnes à la rue.
Par ailleurs, toutes les structures recevant du public (CHRS, CADA…) seront sensibilisées.
Les centres d’accueil de jour vont étendre leurs horaires d’accueil des personnes en difficulté ; quant à l’abri de nuit « centre Don Bosco à ODOS », 3 places supplémentaires d’accueil sont prévues en cas de besoin.
Les transporteurs d’animaux vivants ont été également informés sur les conduites à tenir en période de canicule durant ces prochains jours. L’arrêté du 22 juillet 2019 restreignant le transport routier d’animaux vertébrés terrestres vivants durant les épisodes caniculaires paru au journal officiel du 23 juillet est consultable à l’adresse suivante : https://tinyurl.com/y5af4uk5

  • La direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE)

Dans le cadre des instructions relatives aux périodes de canicule données par le ministère du travail, les agents de contrôle sont invités à intégrer dans leur thématique d’intervention la question de la mise en place des mesures prises par les employeurs pour faire face aux périodes de fortes chaleurs.
Un suivi est également organisé en cas de difficultés qui leur seraient remontées.
En point d’attention, les cas des chantiers de bâtiment et de travaux publics afin de s’assurer que les employeurs assurent une fourniture en eau suffisante pour leurs salariés, et le cas échéant qu’ils mettent en place des mesures pour limiter les périodes de travail en pleine chaleur.

  (nouvelle fenetre)

  • Le Conseil départemental

Se fait le relais de la communication nationale et préfectorale.
Les services d’aide et d’accompagnement à la personne sont mobilisés. par le biais d’un système de smartphone permettant des relais d’alerte très rapides.
La Protection maternelle infantile (PMI) sera également sensibilisée afin de toucher le réseau des assistantes maternelles.

  • L’association des maires

Elle relaie la communication nationale et préfectorale.
Une fiche réflexe qui avait été établie en 2017 sera adressée à l’ensemble des maires, leur rappelant leur rôle en fonction des niveaux d’alerte.
Le registre nominatif des personnes fragiles est mis à jour sur la base du volontariat.
Les lieux frais et climatisés au sein des communes seront recensés.
Il est rappelé aux maires leur compétence de police générale en matière de surveillance des réseaux d’eau.
Ils sont également invités à relayer les consignes de comportement auprès de leurs administrés.

  • Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS)

Au regard des prévisions de Météo France, les effectifs présents devraient absorber les demandes supplémentaires ; néanmoins, le SDIS se tient prêt à se mobiliser si une suractivité était constatée.