Contenu

Signature de la charte « Les Hautes-Pyrénées, une chance. Les entreprises s’engagent" "

 

Dans le cadre des dispositifs « Paqte » et « Plan 10000 entreprises », une charte d’engagement pour la mise en œuvre de dispositions en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle a été signée le 13 novembre 2019 entre le Préfet des Hautes-Pyrénées, le club d’entreprises « Les Hautes-Pyrénées, une chance. Les entreprises s’engagent ! » et le Directeur Académique.

Le club d’entreprises est constitué de l’association Face Pays de l’Adour, qui co-anime les dispositifs avec l’Etat, et des branches professionnelles (MEDEF, UIMM, FDBTP).

L’objectif de cette démarche est d’impulser et d’accompagner la mise en œuvre d’engagements volontaires, innovants et concrets en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle et fait appel à la responsabilité sociale des entreprises.

L’État s’engage quant à lui à accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de leurs engagements et à mobiliser ou à améliorer les dispositifs publics pour répondre aux mieux aux besoins des entreprises.

* Contexte et objectifs de la démarche

Dans la continuité de l’évènement « La France, une chance. Les entreprises s’engagent ! » du 17 juillet 2018 à l’Elysée, le Gouvernement souhaite mobiliser les forces vives qui permettront à chacun de trouver sa place dans la société, quelles que soient ses difficultés, ses orientations, ses origines ou le territoire sur lequel il vit.

L’objectif du Gouvernement est de créer les conditions d’une croissance inclusive à même de concilier l’économique et le social et de renforcer notre pacte républicain.

Cette ambition nécessite une implication de tous les acteurs : les acteurs économiques et sociaux des territoires, l’Etat, les élus de la République. Mais pour répondre à cet enjeu, le meilleur levier de l’inclusion est l’accès à l’emploi, pour lequel la mobilisation des entreprises est essentielle. L’objectif est de reconnaître leur rôle majeur dans la cohésion sociale du pays et leur force de transformation en facilitant et accompagnant la mise en oeuvre d’engagements volontaires, innovants et concrets en faveur de l’inclusion dans l’emploi.

Le plan de mobilisation des entreprises comporte deux volets pilotés par le Ministère du Travail, en lien avec l’ensemble des ministères impliqués :

- un volet national dont l’objectif est de mobiliser une centaine de grandes entreprises (cf liste en annexe) au travers de leur soutien à des dispositifs qui font l’objet d’une attention particulière du Gouvernement (stages de 3ème, apprentissage et alternance, personnes placées sous-main de justice, etc.) et de leur engagement à développer l’emploi des personnes en situation de handicap, mais aussi d’autres actions innovantes qui pourraient être initiées par elles ;

- un volet territorial déployé par des acteurs locaux sous l’impulsion des préfets avec l’appui des acteurs du service public de l’emploi (la DIRECCTE, Pôle Emploi, Cap Emploi, les missions locales, les structures d’insertion par l’activité économique). L’objectif est de démultiplier la démarche en l’adaptant au contexte de chaque territoire national dans la perspective de mobiliser 10 000 entreprises (PME, ETI, filiales des grandes entreprises).

* Le contexte dans le département

L’accès à l’emploi étant un levier majeur de l’inclusion, la mobilisation des entreprises autour de cet enjeu est essentielle.

Dans ce cadre, le « PaQte » (Pacte avec les Quartiers pour toutes les Entreprises) et le « Plan 10 000 entreprises » s’inscrivent dans la continuité de la mobilisation nationale « la France, une chance. Les entreprises s’engagent ! », initiée par le gouvernement en 2018.

Le « Paqte » (version actualisée en Juillet 2018 de ce qui était dénommée précédemment Charte Entreprises et quartiers), porté par le ministère de la cohésion des territoires, a vocation à inciter les entreprises à recruter des habitants issus des quartiers prioritaires de la Politique de la ville, de favoriser l’apprentissage, d’acheter responsable et de créer un lien solidaire entre les quartiers et les entreprises.

Le « Plan 10000 entreprises »
, porté par le ministère du travail, a vocation, quant à lui, à mobiliser et fédérer les entreprises les plus inclusives en faveur de l’insertion professionnelle des publics les plus fragiles d’un territoire, en particulier ceux issus des quartiers politique de la ville mais aussi ceux de la ruralité.

Ces deux dispositifs reposent sur une logique d’engagements des entreprises volontaires, des réseaux professionnels susceptibles de promouvoir le dispositif en mobilisant et accompagnant les entreprises et de l’État, dans un objectif commun d’appui aux publics les plus éloignés du marché de l’emploi.

C’est pourquoi le Préfet des Hautes-Pyrénées a souhaité globaliser les approches et les dispositifs du PaQte et du Plan 10 000 entreprises en confiant notamment leur co-animation à FACE Pays de l’Adour, avec le soutien de branches professionnelles. Cette approche globalisée offrira ainsi plus de marge de manœuvre aux entreprises qui souhaitent œuvrer en faveur de l’insertion professionnelle des habitants des quartiers prioritaires mais aussi de la ruralité, de tout âge et de tout profil professionnel.

* La mise en œuvre de la démarche

La mobilisation des entreprises du territoire et le suivi de la mise en œuvre adaptée de leurs engagements seront donc assurés par FACE Pays de l’Adour (en 2019/2020), avec le soutien du MEDEF, de l’UIMM et de la FDBTP.

En cohérence avec le déploiement de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et de la création d’un service public de l’insertion, il conviendra de mettre l’accès à l’éducation, à l’emploi et au travail au centre de la démarche d’inclusion, pour contribuer ainsi à la réduction des fractures sociales et territoriales
Treize thématiques, non exclusives et dont l’une d’elle est transversale (l’emploi des personnes handicapées), sont proposées aux entreprises afin de les orienter vers des actions faisant l’objet d’une attention particulière du Gouvernement.

L’État s’engage quant à lui à accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de leurs engagements, à travers la mise à disposition d’un interlocuteur privilégié (FACE Pays de l’Adour, co- animateur et facilitateur de la convention dans le département) et à mobiliser ou à améliorer les dispositifs publics pour répondre aux mieux aux besoins des entreprises.

A ce jour ce sont 30 entreprises qui se sont engagées dans les dispositifs (PaQte et Plan 10 000) :
- 16 entreprises, une fondation et les deux branches professionnelles UIMM et FDBTP mobilisées dans le PaQte depuis 2 ans,
- rejointes par 14 nouvelles entreprises et le MEDEF sollicitées par les services de L’Etat, FACE Pays de l’Adour et l’UIMM pour agir sur des thématiques inclues dans le Plan 10 000.

Les entreprises mobilisées appartiennent à des secteurs professionnels variés (aéronautique, métallurgie, services…) et s’engagent à faciliter les choix d’orientation et/ou insertion professionnelle de tous les publics éloignés du marché de l’emploi : jeunes, demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RSA , personnes placées sous main de justice, travailleurs handicapés, réfugiés, etc., habitants de QPV ou de ZRR.

Dossier de presse : dossier de presse lafranceunechance 2 (format pdf - 400.2 ko - 13/11/2019)