Contenu

Remise de médailles de bronze pour acte de courage et de dévouement 28 janvier 2012

 

Jean-Régis BORIUS, préfet des Hautes-Pyrénées, a décerné ce vendredi 27 janvier 2012 à 11 heures, dans les salons de la préfecture, des médailles de bronze pour acte de courage et de dévouement à cinq de nos concitoyens

 

Jean-Régis BORIUS, préfet des Hautes-Pyrénées, a décerné le vendredi 27 janvier 2012 à 11 heures, dans les salons de la préfecture, des médailles de bronze pour acte de courage et de dévouement à cinq de nos concitoyens. Le préfet souhaite ainsi mettre à l’honneur ces personnes qui se sont distinguées par leur courage, mettant leur vie en danger pour sauver celles d’autres personnes.

Madame Fabienne LEROY
Le jeudi 27 janvier 2011, sortant de son travail, rue Latil à Tarbes, Mme Fabienne LEROY aperçoit un homme en train de rouer de coups une personne âgée afin de lui dérober son sac. N’écoutant que son courage, elle se lance à la poursuite de l’individu alors que ce dernier prend la fuite.
Elle parvient à donner l’alerte, ainsi que le signalement précis de l’agresseur à la police, qui grâce à une intervention rapide arrête le malfaiteur.
La courageuse intervention de madame LEROY a permis la restitution du sac et de tous les objets qu’il contenait, à la victime, ainsi que l’arrestation du voleur en flagrant délit.

Le mercredi 23 novembre 2011, Mme LEROY s’est distinguée à nouveau ; alors qu’elle était présente dans le magasin Gutteman à Tarbes (situé face à la mairie), elle a été témoin d’un vol à l’étage commis par deux individus qui ont pris la fuite en s’emparant de vêtements.
N’écoutant une fois de plus que son courage, elle a poursuivi, en courant, les individus tout en composant le 17. Elle a pu joindre la police, mais les individus ont pu, malheureusement, prendre la fuite.
Cependant, les efforts de Mme Leroy n’ont pas été vains car une caméra de la vidéo protection de la ville de Tarbes a pu filmer la scène, ce qui a permis aux fonctionnaires de police d’identifier les individus qui ont par la suite été interpellés.

Messieurs Frédéric BETBEZE, Thomas LABORDE et Damien MONTERO
Le lundi soir 30 mai 2011, un très violent orage s’abat sur Tarbes et sa région, provoquant l’inondation du passage souterrain accédant au Géant Casino de Laloubère.
Messieurs Frédéric BETBEZE et Thomas LABORDE, lors d’une vérification du site du centre commercial, aperçoivent un véhicule en difficulté dans le passage souterrain.
M. LABORDE appelle immédiatement les pompiers et prévient l’agent de sécurité M. Damien MONTERO. Pendant ce temps, M. BETBEZE entendant des appels au secours, porte immédiatement assistance à
l’automobiliste, coincé dans l’habitacle de son véhicule. Il plonge, extrait la personne du véhicule et la ramène sur le sol ferme, secondé par M. MONTERO qui l’a rejoint, sauvant ainsi la conductrice de la noyade.

45 minutes plus tard, M. LABORDE constate qu’un autre véhicule s’est engagé et flotte dans le passage souterrain, une conductrice à l’intérieur de la voiture. Il se précipite tout en appelant de l’aide et plonge, aidé par M. BETBEZE qui plonge à son tour dans l’eau froide, pour l’aider à extraire l’automobiliste. Ils réussissent à la faire sortir par la fenêtre du véhicule, la portière étant bloquée.
L’intervention rapide et courageuse des 3 salariés de l’hypermarché a permis de sauver de la noyade ces deux conductrices.

Monsieur Jean-Paul LAPALU
Le dimanche 14 aout 2011, alors qu’il promène son chien, l’attention de M. Jean-Paul LAPALU est attirée par un attroupement près des rives de l’Adour à Tarbes. Il se rend compte qu’un véhicule est tombé dans la rivière en se retournant et que l’eau s’engouffre à l’intérieur, alors que le chauffeur s’y trouve coincé par sa ceinture de sécurité.
N’écoutant que son courage M. LAPALU s’engage dans le cours d’eau, au péril de sa vie, malgré le courant important à cet endroit. Il parvient à arracher le conducteur à une noyade inéluctable sans son intervention.
Jean-Paul LAPALU, lors de cette action, a fait preuve d’un civisme hors du commun, permettant ainsi de sauver le conducteur, qui malgré une intervention rapide du centre de secours de Bagnères de Bigorre, n’aurait pas échappé à la mort.