Contenu

Portrait d’Emilie - service civique

 

La Direction départementale de sécurité publique va recruter un(e) nouveau(elle) volontaire du Service Civique.

 

Emilie, âgée de 18 ans, a été embauchée en juin 2018 en tant que « volontaire du service civique » au sein du commissariat de sécurité publique de la police nationale de Tarbes.

Au moment de son intégration, elle venait juste de réussir l’examen d’Adjoint de Sécurité (ADS) et elle souhaitait mieux connaître la police et acquérir rapidement de nouvelles compétences pour son futur métier.
Fille de gendarme, elle était pétrie des valeurs du respect des autres et de l’autorité et avait un sens développé de la citoyenneté. Grâce à son envie et à son dynamisme, elle s’est rapidement sentie à l’aise dans les missions d’écoute et de prévention qui lui ont été confiées.
Emilie va quitter le commissariat plus vite que prévu pour rejoindre une Ecole de Police !

La Direction départementale de sécurité publique va donc recruter un(e) nouveau(elle) volontaire du Service Civique.

Il s’agit d’un engagement de 8 mois, pour 24 heures par semaine, payées 573 euros mensuels qui débutera le 3 décembre 2018 et se terminera le 3 août 2019.
Ce contrat concerne les personnes sans emploi âgées de 18 à 25 ans, et a pour but de faciliter les missions d’accompagnement des usagers, notamment auprès de la population des jeunes.

Délai butoir d’inscription, le 20 novembre. Il faut pour cela s’enregistrer sur le site internet : service-civique.gouv.fr.

Voici le retour d’’expérience d’Emilie sur ces quelques mois au sein du commissariat de Tarbes : « En dehors d’apprendre à écouter, ma mission au service civique m’a permis de mieux connaître les métiers de la police et de mieux comprendre son organisation ainsi que son mode de fonctionnement. J’ai pu développer mon expression orale et mon contact avec le public, notamment face aux personnes en détresse psychologique. L’expérience accumulée va beaucoup me servir lors de mon prochain emploi d’Adjoint de Sécurité et m’a rassuré sur mes objectifs personnels ».

L’ensemble du commissariat remercie Emilie pour son soutien et son écoute, qui ont contribué à raffermir le lien qui unit la population avec sa police.