Contenu

Opération de contrôles routiers coordonnés

 

Lundi 3 juin, la préfecture des Hautes-Pyrénées, en liaison avec les forces de sécurité, a organisé une opération de contrôles routiers coordonnés.

Selon les chiffres de l’observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONSIR), 3488 personnes ont perdu la vie sur les routes de France. Il s’agit du chiffre le plus bas de toute l’histoire des statistiques de la sécurité routière.
Néanmoins, depuis le 1er janvier 2019, des augmentations sont constatées sur tous les items (accidents, mortalité et blessés).

C’est donc dans un contexte d’augmentation de l’accidentalité que la décision a été prise dans les Hautes-Pyrénées de mettre en place une opération de contrôles coordonnés avec les forces de l’ordre.

Pour les Hautes-Pyrénées, en 2018, les statistiques font apparaître une décroissance régulière du nombre des accidents corporels et du nombre des tués.
Mais depuis le 1er janvier 2019, les accidents sur le département repartent à la hausse.
Au 27 mai 2019, 41 accidents ont été recensés contre 27 pour la même période en 2018, 5 personnes sont décédées, 51 personnes ont été blessées dont 30 hospitalisées contre 35 blessées dont 17 hospitalisées en 2018.

Cette opération était donc destinée, outre la répression des mauvaises conduites (excès de vitesse, alcoolémie, stupéfiants...), à faire de la prévention pour inciter les usagers de la route à changer leurs comportements dangereux.

  • Bilan des contrôles des services de police et de gendarmerie sur les 4 premiers mois de l’année 2019 dans le département :
    - 15184 dépistages alcoolémie contre 14368 sur la même période en 2018 (soit une augmentation de 5,68%) pour un nombre de contrôles positifs de 279 (contre 366 en 2018) ce qui représente une baisse de 24 %,
    - 825 dépistages stupéfiant contre 713 sur la même période en 2018 (soit une augmentation de 15,71%) pour un nombre de contrôles positifs de 134 (contre 126 en 2018) ce qui représente une hausse de 6,34%,
    - 1222 excès de vitesse (hors radars) contre 1524 sur la même période de l’année 2018 (soit une baisse de 19,81%),
    - 4438 excès de vitesse avec contrôle radars contre 8929 en 2018 soit une baisse de 50% non significative car liée à la dégradation des radars.

Le document général d’orientation (DGO 2018-2022), outil de politique, de programmation et de mobilisation locale pour la lutte contre l’insécurité routière, dont la signature officielle avec l’ensemble des co-signataires (Conseil départemental, associations des maires, association des maires ruraux et Procureur de la République) a eu lieu le 11 mars dernier, fixe les enjeux et les orientations pour les cinq prochaines années en matière de sécurité routière .

Bilan départemental de l’accidentalité sur l’année 2018 (format pdf - 3.9 Mo - 04/06/2019)

Dossier de presse sur l’opération de contrôles coordonnés du 3 juin 2019 (format pdf - 262.7 ko - 05/06/2019)