Communiqués 2020

Contenu

Mise en œuvre de la politique de tests, de détection des cas contacts et d’isolement

 

Notre pays est entré dans une phase de levée progressive du confinement depuis le 11 mai dernier. La
stratégie sanitaire de déconfinement repose sur 3 niveaux d’action :
- la prévention et le respect strict des gestes barrières et des recommandations de distanciation physique,
- l’identification et le dépistage des cas possibles (signes cliniques évocateurs Covid-19)
- le blocage des chaînes de contamination à partir de l’identification des contacts à risque, leur mise en
quarantaine et leur dépistage.

 

Respecter des gestes barrières
spf0b001001 coronavirus gestes barrieres 620x1000 fr v2 (format pdf - 135.2 ko - 29/05/2020)

La sortie progressive du confinement entraîne
mécaniquement une hausse des contacts alors que le virus
Covid-19 est toujours actif. Le strict respect des gestes
barrières et de distanciation physique doivent rester la règle
pour tous et s’inscrire dans la durée :
- Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution
hydro-alcoolique
- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
- Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter
- Éviter de se toucher le visage
- Respecter une distance d’au moins un mètre avec les
autres
- Saluer sans se serrer la main et arrêter les embrassades
- En complément de ces gestes, porter un masque quand la
distance d’un mètre ne peut pas être respectée.

Dépister massivement

Dans chaque département, un dispositif de dépistage est déployé dans l’objectif de proposer un test de
dépistage à toutes les personnes qui présenteraient de premiers symptômes suspects et à toutes celles qui
auraient été en contact avec des personnes malades.
⇒ Dès l’apparition de symptômes mêmes légers qui font penser à la Covid-19 (toux, fièvre, maux de tête,
courbatures… ), la consultation de son médecin traitant ou en son absence d’un médecin généraliste à
proximité est fortement recommandé. Au cours de la consultation, le médecin peut alors décider de prescrire
un test au patient.
⇒ Toute personne ayant eu un contact étroit avec une personne testée positivement sera contactée par la
plateforme de l’Assurance Maladie. Une orientation vers le lieu de dépistage le plus proche pour réaliser un
test lui sera proposée et des masques chirurgicaux pourront être retirés auprès d’une pharmacie.
⇒ Des campagnes spécifiques de dépistage, pour des publics identifiés (personnes vulnérables, résidents
des structures d’hébergement collectif et personnels exerçant dans ces structures en cas de premier cas
confirmés au sein de la structure,…) seront menées compte tenu des risques de propagation du virus dans
des environnements fermés.
Dans les Hautes-Pyrénées, les patients peuvent être accueillis sur 16 sites de prélèvement avec un maillage
territorial permettant de garantir une offre de proximité. 4 laboratoires sont mobilisés pour effectuer les
analyses, ce qui représente une capacité de prélèvement de 1 500 tests par jour environ.

A ce jour, 1535 tests ont été réalisés dans le département depuis le 11 mai 2020. Sur cette même période, 15 cas positifs ont été signalés.

Identifier les personnes contacts

Lorsque le résultat d’un dépistage au Covid-19 est positif, les individus ayant eu des contacts rapprochés
avec la personne malade antérieurement à son isolement, et jusqu’à 48h avant l’apparition des symptômes
sont systématiquement identifiées.
Les médecins généralistes débutent la recherche des contacts potentiels au sein du foyer du patient. Par la
suite, les équipes de l’Assurance maladie prennent le relais par le biais des plateformes d’appel déployées
dans chaque département. L’identification des cas contacts hors du foyer se poursuit et toutes les personnes
identifiées sont contactées pour leur transmettre toutes les informations utiles (nécessité d’isolement,
proposition de dépistage, mise à disposition de masques, mesures sanitaires à respecter,…).
L’Agence régionale de santé est mobilisée pour les cas plus complexes : présence de plusieurs cas groupés,
ou cas complexe en structures d’hébergement collectif, pour certains publics identifiés (EHPAD,
établissements de santé, milieu scolaire par exemple), nombre de contacts à risque particulièrement élevé.
Assurer l’isolement et le suivi des patients
Dès lors qu’une personne est testée positive à la Covid-19, elle sera invitée à rester isolée prioritairement à
son domicile, si cette mesure peut être respectée. Dans le cas contraire, un lieu spécifique lui sera proposé
par le préfet. Les personnes contact identifiées seront également invitées à respecter un confinement et à
réaliser un test. Si besoin, l’Assurance Maladie pourra prescrire un arrêt de travail pour couvrir la période
d’isolement. Un suivi sera assuré auprès des personnes testées positives.
Par ailleurs, un accompagnement individuel pourra être proposé aux personnes isolées par le biais de la
cellule territoriale d’appui à l’isolement (CTAI), opérationnelle depuis le 15 mai 2020 dans les HautesPyrénées.
Ce dispositif est organisé par l’Etat (Préfecture, DDCSPP), l’Agence régionale de santé (ARS) et en lien avec
la Croix rouge départementale.
L’objectif est de fournir aux personnes confinées un appui matériel et social nécessaire pour que leur
isolement se passe dans les meilleures conditions (hébergement spécifique, portage de repas, suivi
psychologique, …). Les patients seront orientés par la plateforme de l’assurance maladie, qui leur indiquera
les coordonnées de la CTAI, ou par l’ARS.

A ce jour, 4 personnes isolées ont été suivies par cette cellule depuis le 15 mai 2020