Mis à jour le 18/10/2012

Espaces naturels protégés

Contenu

Les zones humides

Les zones humides, espaces de transition entre la terre et l’eau, constituent un patrimoine naturel exceptionnel, en raison de leur richesse biologique et des fonctions naturelles qu’elles remplissent. Longtemps considérées comme insalubres et hostiles à l’homme qui les a comblées ou drainées, elles ont largement disparu : 2/3 depuis le début du XXème siècle dont la moitié sur la période 1960-1990.
Or les zones humides sont des infrastructures naturelles remplissant de nombreuses fonctions :

- capacité de rétention des eaux grâce à leur rôle d’éponge, d’où une fonction d’atténuateur de crues ;

- capacité de réalimentation en eau de la nappe par infiltration, et restitution d’eau vers le cours d’eau en période d’étiage : fonction de soutien d’étiage ;

- capacité épuratoire : les précipitations, les eaux de surface et les eaux souterraines apportent de nombreux composés minéraux et organiques dans les milieux humides où plusieurs processus physico-chimiques, biogéochimiques et biologiques assurent leur rétention, leur transformation et, dans certains cas, leur élimination ;

- rôle économique par la production de biomasse (fourrage, élevage extensif…) et comme lieu de loisirs (chasse, pêche, tourisme vert...) ;

- forte contribution à la biodiversité d’où un rôle de réservoirs biologiques d’une grande richesse ;

- valeur paysagère contribuant à l’identité des territoires ; lieu privilégié pour l’éducation et la sensibilisation à l’environnement.

Malgré toutes ces fonctions, les zones humides restent encore soumises à de fortes pressions (drainage, extensions urbaines et péri-urbaines, gravières, peupleraies, …)

Des questions sur les Zones Humides ?

La Cellule d’Assistance Technique Zones Humides (CATZH) Pyrénées centrales peut aider et conseiller gratuitement les propriétaires et gestionnaires de zones humides.

Pour en savoir plus : voir le site internet national

http://www.zones-humides.eaufrance.fr/

Prairie humide :