Mis à jour le 26/09/2014

Contenu

"La directive nitrates"

L’azote est un élément nutritif indispensable au développement des plantes.
Il constitue, sous forme de N2 , 78% de l’air que nous respirons, mais n’est assimilable directement que par certains végétaux (fabacées).
L’azote est assimilé par les racines essentiellement sous forme d’ions nitrates ( NO3- ), et en moindre mesure, sous forme d’ions ammonium ( NH4+ ).

Ces ions ont plusieurs origines, soit :
- naturels : car principalement issus de la minéralisation de la matière organique par les micro-organismes du sol ;
- provenant majoritairement des fertilisants azotés (organiques ou minéraux) employés en agriculture.

Par leur très grande solubilité ainsi que par leur faible capacité d’adsorption, les nitrates constituent les composés les plus facilement lixiviables.

Leur lixiviation peut entraîner une dégradation de la qualité des eaux de surface (cours d’eau), et des eaux souterraines (nappes phréatiques). Ce qui a pour conséquence, d’eutrophiser les milieux aquatiques, et rend impropre à la consommation de nombreuses ressources d’eau potable dans certaines régions.

Afin de limiter cette dégradation, un programme d’action et de protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole est mis en place. Il définit, en application de la directive européenne n°91/676/CEE, sur les territoires les plus exposés ( zones vulnérables ), les mesures particulières à respecter par les exploitants agricoles.

Une de ces mesures est notamment la mise en place de bandes enherbées le long de certains cours d’eau.