Contenu

Intervention Atlas des paysages et PLUi à l’assemblée générale du CAUE en Val d’Adour le 24/06/2016

A l’occasion de l’assemblée générale du CAUE le 24/06/2016, le CAUE (J.Magne-Thomas) et la DDT (P.Lasserre) ont présenté le lien et l’utilisation de l’atlas de paysages dans l’élaboration d’un PLUi.

Un zoom particulier a été fait sur l’organisation de"journée Paysage" dans les territoires ayant prescrit une démarche intercommunale d’urbanisme.

Le paysage dans les documents d’urbanisme : pourquoi ?

« Regarder le paysage comme un principe directeur de l’amélioration de la qualité de vie des populations » extrait de la Convention européenne du Paysage,
►Transposé en droit national en 2006, notamment dans le droit de l’urbanisme

« les documents d’urbanisme ont l’obligation de définir des Objectifs de Qualité Paysagère »
►Réaffirmé par la loi ALUR en 2014 qui promeut les PLUi, échelle adaptée aux unités paysagères

La prise en compte du paysage dans le PLUi n’est pas une contrainte supplémentaire mais

  • un outil pour connaître le cadre de vie de la population par la transversalité des thèmes abordés (relief, hydrographie, végétation, agriculture, biodiversité, bâti et architecture, infrastructure, socio-économie, histoire…) que ce soit des éléments subjectifs ou objectifs ** PLUi = diagnostic rapport de présentation
  • un levier pour définir le projet de territoire à 10-15 ans ** PLUi = Projet d’Aménagement et de Développement Durable et Objectifs de Qualité Paysagère
  • un moyen pour réaliser la médiation ** PLUi : modalités de collaboration entre élus et de concertation avec la population

Le PLUi sera le paysage qu’auront choisi les élus et la population pour les générations à venir.