Contenu

Bilan de la sécurité année 2016

 

Jeudi 2 février, la préfète et le procureur de la République ont présenté le bilan de la politique de sécurité intérieure dans le département pour l’année 2016 et les perspectives 2017

Le département des Hautes-Pyrénées s’inscrit dans la tendance globale observée au niveau national en ce qui concerne les cambriolages et les vols sans violences contre des personnes ;

Les tendances :

  • Les atteintes aux biens : +2,81% (+167 faits constatés)
  • Les atteintes volontaires à l’intégrité physique : -2,45% (-29 faits constatés)
  • Les violences faites aux femmes : -57,83 % depuis 2010 (237 faits enregistrés en 2016)
  • Escroqueries et infractions économiques et financières : -3,52 % (-37 faits constatés)

Les dispositifs de prévention :

  • - Vigicommerce 65 en partenariat avec la CCI et la CAPEB : 440 commerçants adhérents
  • - 11 alertes sur l’application "Stop cambriolages" à destination des usagers de smartphone, émises par les services de gendarmerie,
  • - opérations de sensibilisation (distribution de flyers dispensant des conseils de vigilance), opération tranquillité vacances…
  • - mobilisation des référents sûreté et des correspondants sûreté dont le rôle est de dispenser des conseils en prévention technique de la malveillance à destination des commerçants, entreprises…

Lutte contre le terrorisme

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, un dispositif inédit de sécurisation de la ville a été déployé par les services de l’État, avec l’appui du préfet Hubert Weigel et en partenariat étroit avec la Mairie de Lourdes et la direction des Sanctuaires.

Des moyens matériels et humains supplémentaires ont également été mobilisés par l’État : aux effectifs de la police municipale de Lourdes et de la DDSP 65 se sont notamment ajoutés trois unités de forces mobiles et des effectifs militaires Proterre, soit 276 effectifs supplémentaires.

La pérennisation du dispositif de sécurité est une priorité. Les crédits FIPD (fonds interministériel de prévention de la délinquance) ont été abondés sur 3 ans à partir de 2015 pour permettre la sécurisation des sites sensibles, dans le cadre du renforcement du dispositif de lutte contre le terrorisme

La sécurité routière

Résultats des contrôles routiers

  • - 980 dépistages alcoolémie positifs (1107 en 2015)
  • - 4777 PV pour excès de vitesse (4990 en 2015)
  • - 520 permis suspendus pour alcoolémie ou stupéfiants (451 en 2015)
  • - 91 permis suspendus pour excès de vitesse (129 en 2015)
  • - 611 permis suspendus (580 en 2015)

Priorités pour 2017

  • Poursuivre la lutte contre la menace terroriste et prévenir le phénomène de radicalisation
  • Assurer la sécurité des lieux et manifestations de grands rassemblements ainsi que des sites sensibles
  • Renforcer et soutenir l’engagement et l’action des services sur la lutte contre les cambriolages et les vols liés à l’automobile
  • Maintenir une politique de prévention soutenue
  • Poursuivre la dynamique engagée en matière de prévention des violences faites aux femmes dans le cadre des orientations du 5ème plan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes (2017 – 2019)
  • Maintenir la mobilisation dans la lutte contre l’insécurité routière

Voir le dossier de presse complet (format pdf - 422.2 ko - 03/02/2017)